Photographe

Profil du photographe incendie

Il est nécessaire de préciser quel type d'individu est reconnu comme photographe incendie dans le cadre du Code de Déontologie des Photographes Incendie du Québec. Le Code de Déontologie se veut un outil permettant de distinguer et démarquer les individus qui font de la photographie incendie un exercice sérieux et professionnel. Un profil type est donc dressé afin d'identifier ces individus et démontrer les nombreuses différences avec les autres photographes ou amateurs.

  1. Le photographe incendie est équipé d'un appareil photographique professionnel ou semi-professionnel. Les individus armés de caméras jetables ou de petites caméras numériques "familiales" sont considérés purement amateurs et donc exclus.
  2. Le photographe incendie fait preuve d'un immense respect pour les scènes d'intervention, les autorités et les victimes.
  3. Le photographe incendie collabore directement avec les services officiels lors des interventions incendie dans le but de ne nuire en aucun cas au travail de ces derniers.
  4. Le photographe incendie est extrêmement attentif à ce qui l'entoure lorsqu'il se trouve à l'intérieur d'un périmètre de sécurité, de manière à pouvoir se retirer ou se déplacer à tout moment si les pompiers travaillent plus près de lui.
  5. Le photographe incendie demeure discret sur les lieux d'intervention et ne tente pas d'engager la conversation à tout moment avec les acteurs des services officiels sur place, de manière à ne pas nuire à leur travail.
  6. Le photographe incendie s'intéresse autant au spectaculaire qu'à la technique incendie. Son intérêt est de représenter fidèlement le travail du service incendie. On retrouvera donc dans son portfolio des photos révélant les aspects moins "sensationnalistes" du travail du service incendie : gros plan de pompiers ou de camions, techniques de combat du feu, séquences d'images soulignant la progression de l'incendie, etc. Ce critère est très important pour reconnaître le vrai photographe incendie car l'amateur ou le novice ne se concentrera habituellement que sur les scènes de feu majeur.
  7. Le photographe incendie ne conteste ni ne contourne jamais les instructions ou interdictions dictées par le service incendie ou un corps policier sur les lieux d'intervention. Il collabore instantannément.
  8. Le photographe incendie n'est pas à l'emploi direct d'un service incendie à titre de pompier ou officier, ou n'est pas en service au moment où il agit comme photographe incendie. Tout photographe dont la propriété des photographies prises sur une intervention est au service incendie ne relève pas de l'Association mais plutôt du service incendie qui l'emploie.

Pour pouvoir se déclarer «Signataire du Code de Déontologie des Photographes Incendie du Québec», le photographe doit fournir à l'association une copie remplie et signée du Code de Déontologie.

©2017 Association des Photographes Incendie du Québec (APIQ)